mars 26

La vérité sur le lait : les produits laitiers sont-ils bons pour la santé ?

65  comments

La vérité sur le lait : les produits laitiers sont-ils bons pour la santé ?

produits-laitiersPour apporter une réponse définitive à tous les discours contradictoires que vous pouvez entendre un peu partout et surtout pour en finir avec le bourrage de crâne effectué par le lobby laitier en France depuis 50 ans, voici une synthèse des meilleures études scientifiques de ces 15 dernières années ainsi que de mon expérience sur le terrain.

Loved this? Spread the word


Pour aller plus loin

Le régime cétogène est-il le meilleur pour perdre du poids ?

Read More

La vérité sur le temps de sommeil

Read More

Non, les aliments à calories négatives n’existent pas !

Read More

La vérité sur les compléments minceur et brûle-graisse

Read More
  • Très bonne vidéo Benjamin. Tu vulgarises bien l’information. Cependant j’ai tout de même quelques recommandations pour passer du très bon à l’excellent.

    1. Tu insistes sur la différence entre AVANTAGES et DESAVANTAGES. Or on a du mal à faire la distinction à l’oral entre les deux mots. Utilise plutôt INCONVENIENT pour tuer tout malentendu.

    2. Tu fais une comparaison qui peut être améliorée quand tu compares « France » à « OMS ». Pour qu’elle soit complète il faudrait citer le nom de l’organisme équivalent français.

    Enfin une question qui te permettra de démontrer ton expertise. Est-ce que les laits alternatifs – comme le lait d’amande, de riz, de soja ou le lait de graines de sésame – créent eux-aussi un pic d’insuline dans le sang ? Si oui même lorsqu’on ne consomme qu’un seul verre ?

    Ça me paraîtrait étonnant, justement parce qu’ils se basent sur des végétaux riches en calcium, qui eux-même ne provoquent pas un pic d’insuline.

    Merci d’avance,
    Yoann

    • @Yoann : Merci pour tes remarques que j’ai prises en compte.
      Pour les laits végétaux, ils ont tous un index glycémique bas à part le lait de riz, qui lui en a un assez élevé. C’est le seul dont la consommation doit être modérée. Mais tout est toujours une histoire de quantité et surtout de fréquence.

      • Bonjour
        Merci pour cet article.
        Juste une question complémentaire, est-ce que ces laits végétaux sont considérés comme un « produit laitier » dont tu recommandes la réduction dans notre alimentation? Autrement dit, si on consomme un produit laitier ordinaire (lait, morceau de fromage, fromage blanc, yaourt, …) dans la journée, est-ce que la consommation de laits végétaux peut se faire en plus?
        Bonne journée.

  • Pas mal, merci
    Et quand on mange un gâteau ou une patisserie ? Est-ce que l’on doit considérer que c’est un produit laitier ? Le lait est-il toujours néfaste après ce mode de cuisson ?

    • @Nicolas : non ça ne compte pas vraiment 😉 Après ça dépend de la quantité, 10 cl de lait dans un gâteau par exemple, ça va, un plat en sauce avec un pot entier de crème fraîche, c’est plus problématique.
      En tant qu’ingrédient récurent dans des recettes, le problème sera surtout un apport important de graisses saturées, dont il ne faut trop abuser.
      Pour la pâtisserie par exemple, on peut utiliser du lait d’amande qui se marie très bien avec le chocolat, ou dans une sauce, de la crème de soja.

    • Bonjour Halim,

      Je ne connaissais pas Mark Sisson, mais en jetant un coup d’oeil, effectivement il m’a l’air de dire plus ou moins la même chose sur les produits laitiers. Mais mon approche est un peu plus large qu’un régime paléo stricte.

  • Les maladies en rapport avec les produits laitiers sont certes importantes mais vous ne nous dites pas comment réduire la possibilité. Et je pense que arrêter les produits laitiers n’est pas une solution puis tous les produits peuvent apporter des maladies on va pas pour autant tout arrêter et manger seulement des légumes. Donc merci de donner quelques pistes.

    • Merci pour vos remarques. Je dis justement que si on veut les éliminer complètement, il n’y a pas de problème, mais si on en consommer un peu, il faut se limiter à 1 produit / jour et non pas 3 comme on entend.
      Ensuite il n’est pas juste de dire que tous les produits peuvent apporter des maladies, tout excès est néfaste, mais avec les produits laitiers l’excès arrive vite.
      Comme dit dans la vidéo, pour les apports en calcium, on peut en avoir suffisamment en consommant des amandes, légumes verts, légumes secs, fruits rouges, etc. Mais je n’ai jamais dit qu’il ne fallait manger que ça dans l’absolu 😉

  • Merci pour cette vidéo riche en informations!
    Tu dis qu’il faut éviter le lactose pour les raisons que tu as citées, mais en ce qui concerne le fromage, pourquoi le diminuer aussi puisqu’il en contient mins voir pas du tout il me semble? Est-ce par rapport aux autres inconvénients du lait de vache?

    • Bonjour Mélissa,
      exactement, les fromages ont un impact acide très élevé (indice PRAL), sont trop salés, riches en graisses saturées…
      Comme je le dis dans mes programmes, ça ne peut pas faire partie d’une alimentation quotidienne, mais on peut en manger très occasionnellement pour le plaisir en achetant de la top qualité issue de petits producteurs locaux. En Italie par exemple, c’est difficile de résister à un bon Pecorino Romano (fromage de brebis au lait cru) avec un petit verre de Chianti 😉

  • @Cedric – Bonjour, désolé pour le délai de réponse, j’avais zappé. Alors :
    1°/ le lien que vous donnez pointe vers un support de cours, pas une étude

    2°/ je suis par contre d’accord que tous les sujets abordés dans ma vidéo, c’est celui qui demande le plus d’approfondissement par les chercheurs. Mais quand on croise les différentes données : liens entre hormones (oestrogène et ostéoporose), faible incidence de l’ostéoporose chez les populations consommant peu de produits laitiers, forte densité osseuse et forte incidence d’ostéoporose chez ceux en consommant le plus, absence d’ostéoporose dans les ossements des populations pré-Néolithique, etc. : cela parait tout de même l’explication la plus juste.

    3°/ voici tout de même quelques études sur le sujet (non-exhaustif) :

    -Davis JW, et al, Ethnic, anthropometric, and lifestyle associations with regional variations in peak bone mass. Calcif Tissue Int 1999 Aug;65(2):100-5. , Ulrich CM, et al, Lifetime physical activity is associated with bone mineral density in premenopausal women. J Womens Health 1999 Apr;8(3):365-75. , Boot AM, et al, Bone mineral density in children and adolescents: relation to puberty, calcium intake, and physical activity. J Clin Endocrinol Metab 1997 Jan;82(1):57-62. , Hu JF, et al, Dietary calcium and bone density among middle-aged and elderly women in China. Am J Clin Nutr 1993 Aug;58(2):219-27.
    -Weinstein RS, et al, Apoptosis and osteoporosis.Am. J. Med. 2000 / 108 (2) / 153-164. , Manolagas SC, Birth and death of bone cells: basic regulatory mechanisms and implications for the pathogenesis and treatment of osteoporosis. Endocr. Rev. 2000 / 21 (2) / 115-137. , Rodriguez JP, Abnormal osteogenesis in osteoporotic patients is reflected by altered mesenchymal stem cells dynamics. J. Cell. Biochem. 1999 / 75 (3) / 414-423. , Gazit D, et al, Bone loss (osteopenia) in old male mice results from diminished activity and availability of TGF-beta. J. Cell. Biochem. 1998 / 70 (4) / 478-488. , Ikeda T, et al, Age-related reduction in bone matrix protein mRNA expression in rat bone tissues: application of histomorphometry to in situ hybridization. Bone1995 / 16 (1) / 17-23. , Parfitt AM, et al, Relations between histologic indices of bone formation: implications for the pathogenesis of spinal osteoporosis. J. .Bone Miner. Res.1995 / 10 (3) / 466-473. , Neidlinger-Wilke C, et al, Human osteoblasts from younger normal and osteoporotic donors show differences in proliferation and TGF beta-release in response to cyclic strain. J. Biomech. 1995 / 28 (12) / 1411-1418. , Marie PJ, Decreased DNA synthesis by cultured osteoblastic cells in eugonadal osteoporotic men with defective bone formation. J Clin Invest 1991 Oct;88(4):1167-1172.
    -Byers RJ, et al, Differential patterns of osteoblast dysfunction in trabecular bone in patients with established osteoporosis. J. Clin. Pathol. 1997 / 50 (9) / 760-764. , Mullender MG, et al, Osteocyte density changes in aging and osteoporosis. Bone1996 / 18 (2) / 109-113. , Ikeda T, et al, Age-related reduction in bone matrix protein mRNA expression in rat bone tissues: application of histomorphometry to in situ hybridization. Bone1995 / 16 (1) / 17-23. , Hills E, et al, Bone histology in young adult osteoporosis. J. Clin. Pathol. 1989 / 42 (4) / 391-397.
    (10) Kassem M, et al, Demonstration of cellular aging and senescence in serially passaged long-term cultures of human trabecular osteoblasts. Osteoporos. Int. 1997 / 7 (6) / 514-524. , de Vernejoul MC, Bone remodelling in osteoporosis. Clin. Rheumatol.1989 / 8 Suppl. 2 / 13-15.
    -Delany AM, et al, Osteopenia and decreased bone formation in osteonectin-deficient mice. J. Clin. Invest. 2000 / 105 (7) / 915-923. , Gazit D, et al, Bone loss (osteopenia) in old male mice results from diminished activity and availability of TGF-beta. J. Cell. Biochem. 1998 / 70 (4) / 478-488. , Arlot M, et al, Impaired osteoblast function in osteoporosis: comparison between calcium balance and dynamic histomorphometry. Br. Med. J. (Clin. Res. Ed.) 1984 / 289(6444) / 517-520.
    -Namkung-Matthai H, et al, Osteoporosis influences the early period of fracture healing in a rat osteoporotic model. Bone2001 / 28 (1) / 80-86. , Dunstan CR, et al, Bone death in hip fracture in the elderly. Calcif. Tissue Int. 1990 / 47 (5) / 270-275.

    et une dernière qui résume un peu tout ça : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0306987705002094

  • Bonjour Benjamin
    Ta vidéo est très intéressante. Mais elle m’a fait un peu peur car je dois t’avouer que depuis peu j’ai pas mal ralentit les produits laitiers : j’ai remplacé les fromages au lait de vache par des fromages de brebis ou chèvre, j’achète des yahourts au lait de brebis ou de chèvre ou au soja et je ne boit plus de lait.Et j’en consomme qu’une à deux fois par jour maximum.
    En revanche, avant j’en mangeai beaucoup trop du lait le matin (1 gros bol), du fromage le midi, un voir deux yahourts ou fromage blanc le soir.
    Mes dernières analyses ont révélés une insuffisance en vitamine D et j’ai souvent les genoux et les os qui craquent, j’ai même mal au genoux quand je fais trop de sport ou quand il fait froid. Donc je voulais savoir si cela pouvait être du à ma surconsommation de produits laitiers et surtout si c’est le cas, si maintenant que je l’ai diminué, tout va s’arranger?

    • Disons que ça devrait te faire un peu plus de vitamine D disponible, mais après si tu es en carence, tu ne peux pas te passer tout de même d’une complémentation.
      Mais dis-toi que 99% des gens, à part ceux vivant vraiment dans le sud de l’Europe, manquent de vitamine D. C’est pour cela que je recommande très fortement de prendre un complément dans tous mes programmes.

  • Ce qui m’intrigue c’est que ma grand-mère (née à la ferme) s’est nourrie et continue de se nourrir de lait, crême et beurre de vache : elle va avoir 100 ans en mai et ne souffre pas d’ostéoporose : serait-elle une extra-terrestre !?!…

    • Il y aura toujours des exceptions et il y a d’autres facteurs à prendre en compte aussi : elle a certainement manger toute sa vie des produits locaux, beaucoup de fruits et légumes, il s’agissait de lait de vache non industriel, elle a eu de l’activité physique toute sa vie et a pris le soleil suffisamment (pour la vitamine D fondamentale pour les os)… Bref, l’alimentation est un tout mais les produits laitiers restent tout même avec pas mal de défauts.

  • Très bonne vidéo.
    Elle reprend beaucoup des points dont je parle au quotidien à mes lecteurs souffrant d’acné :
    car l’IGF1 et les pics d’insuline ont aussi une incidence sur cette maladie de peau !
    Et d’ailleurs, les Japonais adoptant les produits laitiers (en autre dans le modèle américain) n’ont pas commencé à souffrir que de fractures : ils eu ont également de l’acné (inconnu au Japon dans les années 50…)

    • Merci Emmanuelle, et oui, je n’en parle pas mais les problèmes d’acné peuvent être fortement augmentés par une alimentation trop riche en aliments à IG élevé et en graisses saturées.

  • Bonjour Benjamin,

    Toute nouvelle sur ton sîte, je suis ravie de te connaitre.

    J’ai eu l’info des dangers du lait il y a trente et un ans exactement. J’adorais les laitages mais j’ai réussi à m’en passer presque totalement, j’ai gardé que le plaisir d’en boire ou manger de temps en temps. J’ai fait, cette année, une densitrométrie osseuse et apparemment c’est assez dramatique. Je fais une cure de calcaréa phosphorica en attendant de faire une autre densitométrie de contrôle. Mon généraliste m’avait proposé cacit vitamine D3 mais j’ai pas confiance et j’attend d’avoir fait le contrôle; si c’est pas bon, j’essaierai le traitement du généraliste. Mais je veux bien ton avis sur ce sujet. Et merci beaucoup

    • Bonjour, je ne peux pas vous donner des conseils très personnalisés comme cela mais je peux vous dire qu’il faut avant tout respecter l’équilibre acide-base avant d’augmenter les apports en calcium et que par contre la quantité de vitamine D du cacit vit D3 est trop faible, il faudrait prendre autour de 4000 UI / jour. Autant la prendre à part, avec du ZymaD en gouttes par exemple. Et contrôlez ensuite votre taux sanguin pour affiner les apports.

  • Excellent résumé d’un ouvrage lu sur le sujet. Votre recommandation finale pourtant peut être plus sévère: les produits laitiers sont à considérer comme des gourmandises, donc à ne consommer qu’une ou deux fois par semaine et en quantité raisonnable.
    Je suis petite-fille de laitier et vis en Suisse, un pays de forte production laitière comme la France. Ma mère, grande consommatrice de fromages depuis l’enfance, a développé de l’ostéoporose, mais moins que sa soeur, ma tante, qui n’aime pas les fromages… Les femmes en particulier doivent vraiment être prudentes avec les produits laitiers.
    En réduisant fortement les produits laitiers, j’ai en outre constaté chez moi une nette diminution des migraines et un confort digestif sans comparaison possible.
    Je vais donc partager vos vidéos sans tarder. Bravo et merci!

  • Bonjour!
    (je suis etudiant en medecine)
    Hier j’ai eu droit à une conférence de gériatrie et il a été dit à un moment donné que les personnes âgées avaient besoin de 1500mg de calcium/jour, soit au moins 4 produits laitiers/j + une supplementation vitamino-calcique (calcit d3).
    Dans un exercice on devait dire à une personne âgée avec de l’ostéoporose que ses deux yaourts quotidiens étaient largement insuffisants (alors que j’avais essayé de répondre un peu ce dont je me souvenais de votre vidéo, à savoir ajouter d’autres sources de calcium-j’ai eu zéro à la question…).

    Tout ça m’avait fait repenser à votre vidéo sur les laitages. Voyez les recommandations médicales actuelles sont encore ainsi, et si personnellement j’ai des notions d’alternatives je ne les maîtrise pas encore assez pour les appliquer, pire je risquerai de me faire taper sur les doigts…!

    • Merci pour ce témoignage. 1500 mg, en plus pour toutes les personnes âgées, c’est un peu du délire… Et le fait qu’ils ne reconnaissent même pas les autres sources de calcium est vraiment affligeant. Il faudrait voir si l’intervenant de la conférence serait lié à l’industrie.

  • Merci beaucoup pour toutes ces vidéos, très bien faites et très intéressantes ! Cependant, il me semble que l’on pourrait vous repprocher l’absence de légende dans vos graphiques et utilisez cela contre vous et ce serait bien dommage !

    Bonne continuation !

  • Merci Benjamin,
    Enfin une personne qui parle clairement !
    J’utilise depuis 2 ans les laits végétaux qui sont succulents, aussi bien dans les patisseries que dans les sauces, et personne ne voit la différence.
    Il est évident que vu les pubs qui sont faites, il ne peut qu’avoir du business derrière, d’ailleurs une marque à été remise à sa place !.
    Bonne continuation

  • Bonjour Benjamin,
    J’ai découvert tes vidéos il y deux jours et je dis bravo c’est clair, précis et diversifié.Peux tu nous parler du petit déjeuner, c’est un moment de la journée ou je m’ennuie à table; je ne sais pas quoi manger;
    J’ai 59 ans, je suis en surpoids depuis une hystérectomie il ya 10ans, et depuis j’ai trop de glycémie, de cholestérol malgré une alimentation très pauvre en sucre et en graisse. Par contre je suis une championne du stress pour tout et rien.
    Merci d’avance pour tes bons conseils.
    Mes meilleures pensées.
    Christiane.

  • Un médecin qui a soigné ma fille pour otites m’explique que le lait de vache fait baisser les défenses immunitaires des jeunes enfants. Avez-vous entendu parler de celà ?

    Le fait est que mes enfants sont assez facilement passés au « lait » d’avoine au petit déj’.

    A ce propos, je trouve toujours bizarre de mettre dans le même panier les laits végétaux et les lait de brebis/chèvre comme autant d’alternatives au lait de vache. A mon sens il n’y a rien de commun nutritionnellement parlant entre laits animaux et boissons végétales. Mais peut-être me trompe-je ?

    • Il peut le faire « baisser » dans le sens où le système immunitaire peut être affaibli par des réactions allergiques aux protéines de lait, car l’intestin des enfants est beaucoup plus perméable (les protéines peuvent passer plus facilement dans le sang). Je ne mets pas les « laits » végétaux sur le même plan, c’est juste que j’évoque à la fin en même temps tous les choix et toutes les alternatives possibles.

  • Bonjour,

    Je trouve cette vidéo très intéressante et en tout cas source de réflexion.

    Je me doute que les lobbyistes de l’industrie agro-alimentaire oeuvrent sans relâche pour faire discrètement avancer leur business, tout comme je pense que certains médecins ne tiennent pas à jour leurs connaissances, par confort.

    Néanmoins, comme Cédric plus haut, j’ai beaucoup, beaucoup de mal avec les affirmations non « sourcées ». C’est peut-être une déformation datant de mes études, mais sans bibliographie, sans sources, pourquoi vous accorder plus de crédit qu’à un autre coach qui affirmerait le contraire ?

    Ma volonté n’est pas de critiquer gratuitement votre travail (du tout) mais plutôt d’attirer votre attention sur un point qui entache un peu la crédibilité du propos : c’est sûrement juste, mais ce n’est pas à nous de faire le travail de vérification (la preuve, j’ai la flemme de le faire ^^).

    Comme il n’est pas possible de citer ces sources durant la vidéo, qui doit rester synthétique, pourquoi ne pas mettre les liens directement sur la page (avec un panneau flottant, pour que ça prenne moins de place) ?

  • Bonjour,

    Super vidéo, j’ai été assez choqué sur certaines chose car j’ai toujours entendu que le lait faisait perdre de la graisse etc…

    Mais j’aurais une petite question.

    Est-ce que avant 20 ans on peut consommer beaucoup de lait pour augmenter nos chances de croissance ?

  • Bonjour Benjamin,

    D’abord félicitation pour la pertinence des informations diffusées sur votre site.Très enrichissant et sans égal!!

    Cepandant j’ai quelques questions.

    J’aimerai savoir comment remplacer l’apport protéique du fromage blanc 0% du petit déj.Je ne me vois pas manger du poulet le matin ni boire du blanc d’oeuf!

    Le lactosérum en poudre (Whey isolat par exemple) a-t-il les mêmes inconvéniants que les autres produits laitiers?

    Les phyto-oestrogènes du soja sont-ils néfastes?

    Merci beaucoup et bonne continuation!

    • Bonjour Guillaume,
      Merci. Je vais vous faire une réponse rapide mais normalement je rentre beaucoup plus dans le détail dans mon programme. Si c’est votre seule portion de produit laitier de la journée, ~125g de fromage blanc ne pose pas de problème au sein d’un petit-déjeuner bien équilibré. On trouve maintenant du fromage blanc de brebis en magasin bio ou rayon bio des supermarchés. La whey a des avantages si elle est de qualité et utilisée au bon moment, mais en complément d’une alimentation déjà bien équilibrée.
      Les phyto-oestrogènes sont un sujet complexe qui fait fortement débat mais par principe de précaution je préfère conseiller de ne pas abuser des produits à base de soja, surtout par rapport à la fertilité masculine, et de privilégier les formes fermentées qui en contiennent moins (tempeh par exemple).

  • Bonjour,
    tout d’abord merci pour cette vidéo.
    Je voulais savoir par quoi remplacer les biberons de lait de croissance de mon fils de 18 mois. Il en prend un le matin et un le soir. Peut-il se passer des biberons et consommer exclusivement des légumes et des fruits ?
    A son goûter, je lui donne une compote sans sucres ajoutés mais je me demande si c’est pas mieux de lui donner un fruit à la place car dans ses compotes il y a des conservateurs. Qu’en pensez-vous ?
    Merci

  • Bonjour,

    je vous remercie de nous apporter ces informations que nous cache l’industrie alimentaire.

    Je voudrais vous poser une question très importante a mes yeux a savoir que doit on donner aux nourrissons qui ne peuvent pas être allaités ?

    J’ai deux enfants de 23 et 6 mois,et j’aimerai supprimer le lait de vache de leur alimentation. Que me conseillez-vous,en sachant que certains disent que le soya n’est pas bon pour les jeunes enfants ?

    Merci beaucoup,j’espère vraiment avoir une réponse de votre part car je ne sais pas vers qui me tourner!

  • Bonjour Benjamin, merci pour ces vidéos super intéressantes!
    Dis, que répondre selon toi, aux gens qui se bourrent de yaourts en cas de traitement antibiotique , et qui disent d’ailleurs » comme mon médecin me l à bien recommendé »..:(

    Merci de ta reponse

  • bonjour
    une petite questions je suis enceinte et je mange pas beaucoup de produit laitier en ce moment j’ai dit a ma gynéco et elle m’a demandé si je buvait du lait j’ai repondu du lait d amande et elle m a repondu que y avait pas de calcium est ce vrai?

    • Il y a du calcium dans les amandes (260mg pour 100g) mais dans du lait d’amande du commerce, il y a +90% d’eau donc la concentration est plutôt faible. Il vaut mieux manger des amandes et les autres sources sont citées dans la vidéo.

  • Bonjour Benjamin, merci tout d’abord de partager avec nous vos connaissances. Je voudrais savoir si un yaourt ou fromage blanc à base de lait de chèvre ou de brebis présente un indice insulinique plus faible que ces mêmes produits à base de lait de vache. Par ailleurs vous indiquez que les produits laitiers provoquent un pic insulinique, mais je crois que les fromages genre comté ou gruyère n’en provoque pas? Qu’en est il exactement ?
    Merci.

  • J’ai lu que les fromages affinés (à pâte dure), type gruyère ou comté étaient débarassés du petit lait. Donc pas insulinogènes. Qu’en pensez-vous ?

  • C’est quand même incroyable d’entendre dire « mangez des produits laitiers issus d’animaux qui mangent de l’herbe et qui vivent à l’air libre ». C’est tout simplement incroyable, le monde marche sur la tête.
    Pour le lait, je ne le digère pas du tout et je n’aime pas trop ça (heureusement) sauf le lait de ferme tiré directement de la vache. Je le paye toute la journée, mais nom d’un chien, qu’est-ce que c’est bon!

  • Bonjour.

    Vous indiquez que l’OMS recommande 500 mg de calcium / jour mais en regardant le document officiel, il indique qu’au final il recommande 1000 mg.

    « As indicated earlier and for the reasons given, the Consultation concluded
    that the mean apparent calcium requirement of adults in developed countries
    is about 520mg (13mmol) but that this is increased by insensible losses to
    some 840mg (21mmol) (Figure 4.3). This reasoning forms the basis of the
    recommended intake for adults of 1000mg (Table 4.2). (page 72) »

    Page 71, il y a la liste par catégorie :

    Recommended calcium allowances based on North
    American and western European data
    Recommended intake
    Group (mg/day)
    Infants and children
    0–6 months
    Human milk 300
    Cow milk 400
    7–12 months 400
    1–3 years 500
    4–6 years 600
    7–9 years 700
    Adolescents
    10–18 years 1300a
    Adults
    Females
    19 years to menopause 1000
    Postmenopause 1300
    Males
    19–65 years 1000
    65+ years 1300
    Pregnant women (last trimester) 1200
    Lactating women 1000

    http://whqlibdoc.who.int/publications/2004/9241546123.pdf

    Qu’en pensez-vous ?

  • Bonjour benjamin,
    Je lis ton blog avec attention depuis quelques temps.
    J’ai 42 ans et je bois depuis toujours, tous les matin un bol de chocolat au lait dont j’aurai du mal à me passer. Je n’ai pas de problème de santé. Je n’aime ni le thé, ni le café ni les tisanes le matin.
    Je pourrai remplacer le lait de vache par un lait végétal mais il sera plus calorique je pense, non?

  • Bonjour Benjamin,
    J’ai 23 ans et ça fait deux années que je suis fille au pair , d’abord en Angleterre puis aujourd’hui en Espagne, autant te dire que changer mon alimentation pour une alimentation plus saine (sans gluten, ni lait et avec plus de légumes et fruit) relève de l’impossible actuellement ! car je dois manger avec les familles. Mais je compte bien une fois rentrée en France m’inscrire à ton programme naturacademy !! 🙂
    Je t’ai découvert car fait maintenant quelques mois que je m’intéresse à l’alimentation (et cosmétique 100% naturelle et BIO, huile essentielles…) pour des raisons de santé et bien être (psoriasis, problème de digestion et envie de perdre un peu de masse graisseuse) , je suis encore en phase d’apprentissage, et comme tu le dis il a du tri à faire sur internet !!! c’est terrible les bêtises qu’on peut y voir.
    Du coup, j’aimerai savoir si tu pourrai nous faire quelques vidéos ou dire se que tu penses : des huiles essentielles, de la cuisson vapeur ( dont parle Marion Kaplan) , de la détox, mono diet ou même du jeun ( qui envahissent la toile et qui je t’avoue me laisse perplexe), ou encore comment utiliser le Kefir …
    Continue comme ça 🙂 j’espère pouvoir suivre ton programme très prochainement. Et merci pour toutes tes précieuses et précises informations 🙂

  • Bonjour Benjamin,

    J’ai une question concernant les bébés et jeunes enfants et les produits laitiers. J’ai un fils de 21 mois. Je l’ai allaiter jusqu’à ses 5 mois et après comme beaucoup je lui est donné du laitage à chaque repas. Je sais la problématiques des produits laitiers mais autant je sais l’appliquer pour moi adulte mais je n’ai pas sû et ne sais toujours pas aujourd’hui. J’aimerai rectifié le tire aujourd’hui pour lui. Et pour le futur bébé que nous envisageons d’avoir mon conjoint et moi. Que conseillerai tu pour les enfants? Tu parles d’un produit laitier par jour. Me conseillerai tu le biberon du matin uniquement? Merci pour tes précieux conseils et ton site que je viens juste de découvrir. J’adore!

    • Bonjour, le sujet des enfants est spécifique et je ne peux y répondre comme ça en commentaire. Tout ce que je peux dire, c’est qu’un enfant peut grandir sans produit laitier sans problème, mais beaucoup dépend de la durée de l’allaitement (5 mois c’est top). Le but est d’apporter les nutriments nécessaires, on peut donc se tourner vers différentes sources.

  • Bonsoir,

    Le faite que les produits laitiers type fromage blanc nature ne contiennent que peu de glucides (5g/100g environ, a 90% du sucre), est ce que cela amoindri l’effet sur l’insuline ?
    Meme en mangeant 200g de fromage blanc on ingéré finalement « que » 10g de glucides, le choc doit être donc modéré, non ?

    • Bonjour,
      Cette vidéo commence à dater et une version entièrement mise à jour sera bientôt disponible. En fait ce sont plutôt les protéines, surtout de petit lait, qui font faire un pic d’insuline. Ce n’est pas dramatique, sauf chez certains très sensibles chez qui c’est suffisant pour avoir un effet à court terme comme une poussée d’acné.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >