SCANNER POUR MIEUX MANGER ? Analyse critique des applis nutritionnelles (Yuka, Openfoodfacts…)


Références :

  • Série de vidéos “Pourquoi on grossit ?” : https://bit.ly/2VNUyCy
  • Eric Sadin. L’intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle: Anatomie d’un antihumanisme radical. Editions L’échappée.
  • Historique du Nutriscore : https://youtu.be/c65n73CNsTg
  • https://www.santepubliquefrance.fr/Sante-publique-France/Nutri-Score
  • Trouver le Nutri-Score de tous les produits : https://fr.openfoodfacts.org/
  • Julia C, Hercberg S (2017) Nutri-Score: evidence of the effective-ness of the French front-of-pack nutrition label. Ernahrungs . Umschau 64(12): 181–187
  • Monteiro et al. A new classification of foods based on the extent and purpose of their processing. Cad Saude Publica. 2010 Nov;26(11):2039-49.
  • Site de l’EFSA sur les additifs : https://www.efsa.europa.eu/fr/topics/topic/food-additives
  • Fiolet et al. Consumption of ultra-processed foods and cancer risk: results from NutriNet-Santé prospective cohort. BMJ 2018; 360
  • Mendonça et al. Ultraprocessed food consumption and risk of overweight and obesity: the University of Navarra Follow-Up (SUN) cohort study. Am J Clin Nutr. 2016 Nov;104(5):1433-1440
  • Monteiro et al. Household availability of ultra-processed foods and obesity in nineteen European countries. Public Health Nutr. 2018 Jan;21(1):18-26
  • Kevin Hall et al. Ultra-processed diets cause excess calorie intake and weight gain: A one-month inpatient randomized controlled trial of ad libitum food intake.
  • Bonjour Benjamin,
    Je suis d’accord avec le fait qu’il faut être attentif a ne pas trop déléguer ses capacités de jugement a des algorithmes dont on ne connait pas toujours les sources.Cependant, ne penses tu pas que, dans la mesure où l’information fournie par certaines applications est pertinente (classification NOVA ou siga par exemple), cette information pourrait justement servir de moyen d’apprentissage, notamment pour les personnes qui n’ont pas de connaissances en nutrition/alimentation ?

    • Oui, tout est toujours mieux que rien, mais la grande limite est que, comme je le dis, les principaux utilisateurs de ce type d’appli sont des personnes déjà intéressées par la qualité de leur alimentation, alors que les personnes qui consomment le plus d’aliments transformés sont celles aux revenues les plus faibles, qui sont très peu utilisatrices de ces applis. De plus, cela permet de garder les gens au sein des supermarchés.

  • >